Projet “Oasis Nature”

Les élèves de Saint-Jean-Baptiste et Hubert Reeves dans le même jardin

Transformer une grande pelouse en jardin artistique, c’est le grand projet de l’école primaire Saint-Jean-Baptiste à Roubaix. Le tout soutenu par rien de moins que le célèbre astrophysicien Hubert Reeves.

mme naessens oasis natue

Qui aurait cru qu’une pétition lancée par des petits CE2 de Saint-Jean-Baptiste il y a deux ans déboucherait sur la création d’un véritable jardin dans leur école ? « Pour les travaux de notre nouvelle école, on avait dû arracher des arbres, un crève-cœur pour les enfants, se souvient la directrice de l’école Monique Naessens, alors ils ont lancé eux-mêmes une pétition pour qu’on replante des arbres ! » C’est ce qui lui donnera l’idée de créer une oasis de verdure qui sera inaugurée le 15 avril prochain. Avec en guest-star, rien de moins que l’astrophysicien Hubert Reeves.

Comment ce grand vulgarisateur scientifique mondialement connu va-t-il se retrouver à inaugurer le jardin de cette petite école privée catholique toute neuve (voir ci-dessous) près de la place du Travail ? « C’est parce qu’il préside l’association Humanité et biodiversité qui nous aide à bâtir ce jardin », explique la directrice. L’association « aide à construire des Oasis nature où sont proscrits les pesticides, la chasse et où l’on aide à accueillir toute la faune et flore locales », explique Alain Naessens, frère de la directrice et administrateur à Humanité et biodiversité. Wasquehal possède par exemple sa propre oasis.

Fait par et pour les enfants

C’est avec ces conditions en tête que les 17classes de l’école participent à la création de « leur » jardin, sur un terrain pour l’instant uniquement composé d’une pelouse. « Ma classe de CM2 vient de planter une haie vive pour favoriser l’écosystème avec les parents », explique ainsi l’une des maîtresses. Et actuellement, elle recherche des roues de vélos « pour faire des instruments musicaux ». Une décoration qu’elle a vue au jardin Mosaïc, à Houplin-Ancoisne, où la directrice a emmené toute l’équipe pour leur donner des idées.

Hôtels à insectes, parterres de fleurs, décorations, potagers, tous ces ateliers ont été décidés avec « les délégués de classe », précise Monique Naessens. Est-ce que ça ne finit pas par leur taper sur le bulbe ? « Non, au contraire, répond catégoriquement Eliette Urso-Baiardo, ils voient tous les jours leur travail évoluer. » Les petites graines de l’écologie ont été plantées.

La renaissance d’une école grâce à deux dons anonymes

mme naessens oasis natue2

S’il reste encore quelques travaux à faire, notamment les bureaux administratifs qui sont pour l’instant dans des « mobile homes » comme les appellent les enfants de Saint-Jean-Baptiste, l’école flambant neuve ouverte à la rentrée a fière allure. « On a désormais deux grands bâtiments, un pour la maternelle et l’autre pour l’élémentaire. Une salle de sport, une cantine… », énumère la directrice Monique Naessens. Et donc un grand terrain qui n’attend que les enfants pour renaître. Mais tout ça n’aurait pas été possible sans « les dons de deux personnes qui préfèrent rester discrètes », sourit la directrice qui veut juste préciser qu’ils n’ont pas été élèves dans cette école privée. Un bien joli cadeau.

Article extrait du site internet La voix du Nord publié le 5/02/2015 

error: Content is protected !!
Signaler une absence